AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Bienvenue mes petites âmes à Moscou, la capitale corrompue !
Venez nous rejoindre, les dingues que nous sommes !♥
Nous n'acceptons pas les combats de fiche sauf pour les scénarios et pvs.
Vérifiez bien que l'avatar que vous souhaitez soit libre avant de vous inscrire !


Invités, si vous cherchez un lien avec les membres, voici une liste de ce qu'ils recherchent : LE MARCHE DES LIENS

Privilégiez les hommes svp mais surtout les pvs ! Ils sont très importants au sein du forum pour faire avancer les événements.
On est en manque de dominants et de masters! Des âmes en peine attendent

 :: Depraved administration :: The rules of our world :: Règlement & Contexte

Partagez|

►L'HISTOIRE DE LA FRATRIA | Une histoire d'amitié



avatar




»En ville depuis : 04/08/2016
»Coups donnés : 602
»Avatar : Sans visage


Fondateur




Mer 7 Déc - 1:30

Sujet: ►L'HISTOIRE DE LA FRATRIA | Une histoire d'amitié



img

L'histoire de la Fratria
The story of a friendship
Information Si vous voulez comprendre, avoir un aperçu de l'histoire de la Fratria dans sa globalité, je vous invite à lire cette histoire. C'est la réelle histoire d'un cercle d'amis, une amitié puissante et soudée. Leur rencontre. Bonne lecture !

Une histoire d'amitié

Il était une fois...

Il est souvent dit de Moscou que c'est une ville froide, sombre et difficilement accueillante. Même si sa culture reste d’une richesse indéniable. C'est pourtant mal connaitre certains coins de la capitale colorée de notre belle Russie. Le populaire Vladimir Vásárhelyi, sénateur de sa fonction depuis trois ans, a fait avec ses amis de la Fratria, du Palais des menus plaisirs, un lieu de luxure, de volupté et de scandaleuse fantaisie. Dédié à la vente d'esclaves et aux plaisirs charnels, cet endroit n'est accessible qu'à une poignée d'élus, ces personnes, sont triés sur le volet et ont l’obligation de montrer pattes blanches pour avoir l'autorisation d'accéder au graal de la perversion moscovite ...

Pour connaitre la genèse de ce lieu, il faut remonter près d'une vingtaines d'années en arrière. Là où tout a commencé. C'est dans le vieux Moscou que quatorze jeunes adolescents ont grandi ensemble. Une amitié qui n'aurait peut-être jamais du voir le jour mais, dont des événements et des situations étonnantes ont fait que leur destin les a fait se croiser. Au final, leur chemin ne se sont plus jamais séparés...

Flashback...La neige recouvre lentement la belle capitale Russe dans un silence paisible. Le parc au couleur virginale semble comme dans un rêve, envahis de poussière d’étoiles, quatorze jeunes enfants jouent à se lancer de la poudreuse. Leurs éclats de rire résonnent comme des anges innocents. Quelques instants plus tôt, ils ne se connaissaient pas encore et en un instant, comme une force inconnue, ils ont fini par se retrouver tous les sept, deux jeunes filles et au milieu de ses quatre garçons aux regards vifs, un peu plus âgés que les deux jeunes filles dominent aisément les autres enfants du parc par leur prestance et leur manière de s’imposer. Ils s’attaquent de toute part, leurs cris de surprise se mêlent aux rires amusés. Dans un coin, Vladimir Vásárhelyi les observe. Il finit par intervenir quand l'assaut du des huit devient trop violent à son gout. D'un geste rapide et précis, il envoie une première boule blanche dans la tête de celui qui semble être le leader, Valérian, puis c'est au tour du second et le troisième suit également ainsi que les autres. Surpris, les alliés délaissent les mignonnettes et le plus jeune des garçons,Varlaam, pour tenter de calmer le nouvel arrivant. Sans stratégie, ils foncent têtes baissées, ils y vont de front sans savoir qui est leur opposant et désormais allié des deux petites Natalia et Yaroslava, mal leur en prend. Vlad est bien plus intelligent qu'eux, il esquive avec une aisance féline, les projectiles qui lui sont destinés. Un pas à gauche, un pas à droite, il crochète un des trois et le met au sol en riant de plus belle. Une bataille de neige se fit tous ensemble, de tous les sens. Natalia s'est lancée à la poursuite d'un des deux garçons restant, sa boule à elle, est destinée à un garçon qui se prénomme Igor qui le prend en pleine tête et se met à rire aussitôt. Le jeu s'est arrêté à ce moment-là, par le père de Vladimir qui est venu le chercher pour le diner ... Ce dernier ne sera pas touché une seule fois dans la guerre de poudreuse. Le début d'une belle histoire...
Fin du flashback


Ce fut-là, la première rencontre des futurs amis, une partie de quatorze membres d'une famille ou presque mais, se considérant plus de vingt ans plus tard comme telle. Ils se rendirent rapidement compte que tous habitaient à quelques rues des uns et des autres. Ils se retrouvaient, tous les jours, jouaient et refaisaient le monde. Leur monde ... celui d'enfants du bloc de l'union soviétique...

Cela fait presque huit ans que l'URSS n'était plus. Les soviets sont devenus entre autre moldave, russes ou encore ukrainiens, le territoire s'est morcelé. Les puissances ont diminué et les salaires tout autant. La mafia, la Bratva, le père d'Ivan Romanov, a pris le pouvoir, c'est lui qui dirige la Russie désormais dans les mauvais quartiers. Quant à nos jeunes amis, ils ont bien grandi. Les enfants du terrain de jeu sont devenus adolescents, tous trainent toujours ensemble, et leur liens se sont consolidés et si on attaque l’un d’entre eux, ce sont les treize autres qui prennent sa défense. Ils sont craints, haïs par beaucoup de jeunes de leur âge. Il faut dire qu'ils sont dans toutes les combines, les mauvais plans ... une rumeur, court que l'un d'eux est même un des pions de la mafia, cette dernière utilisant des jeunes afin de transmettre des colis d'un genre bien particulier pour quelques roubles ... Certains y laissent leur liberté, voire leur vie, la police traine, essaye de condamner ce genre de méfaits mais, rien n'y fait. Les plus forts et plus malins s'en sortent toujours. Ils sont les plus forts, les plus malins.



Il pleut ce soir-là sur Moscou, pourtant le monde afflue au coin d'un bâtiment à la stature imposante. Une boite de nuit vient d’ouvrir. Son nom ? « Demon of the night » traduisez par là, démon de la nuit. Cette boite à la particularité d'être ouverte par des amis proches d'un certain Vladimir Vásárhelyi, homme aux dents longues, aux pensées dépravées et aux moeurs crapuleuses. Orateur hors pair, il tient en haleine son public avec une facilité désarmante, pour beaucoup, il est même le futur de la Russie. Il est aussi soupçonné d'appartenir à la mafia ou même d’être un des hommes que la bande armée soudoie. Le passé des jeunes, est sombre, trouble, il est certain qu'ils ont touché de l'argent facile, sale. L'un d'eux s'est clairement affiché avec un des leaders de la Podolskaïa, une organisation de la banlieue de la capitale qui s'occupe de la traite d'humains, du blanchiment d'argent. D'après certaines personnes, ils touchent aussi dans les trafics d'armes et de drogue. Selon un torchon quotidien, ce gang aurait aussi un lien avec la corruption de certains politiciens. Les roubles entrent dans les caisses de l'établissement, ses propriétaires sont tous là, ils observent de leur coin privés, trinquaient et fêtant leur réussite à leur manière.


Les petits business ont rapporté gros, ils ont permis d'augmenter des capitaux initialement frêles et menus. Ces derniers ont permis d’ouvrir des établissements sous leur coupe. Un sauna coquin et une agence d’escorte girls où les moeurs sont plus que légères avec une personnelle haute gamme et d’une qualité indéniable. Le dernier en date ? Un club bdsm tenu par les jumeaux, Sevastyan et Stanislav Glazatchiov. Les autres prennent ainsi la main mise sur la ville ou en tout cas, la partie du commerce sexuel, le quartier libertin. 

Vladimir Vásárhelyi, quant à lui, est devenu sénateur de Moscou depuis peu et une de ses premières réformes a été de réaliser son rêve, un projet démesuré mais possible désormais. Financé par les diverses affaires, ils sont, ses amis et lui, au firmament de la dépravation. Leur nouveau terrain de jeux n'est rien d'autres que le Palais des menus plaisirs, célèbre bâtiment touristique de Moscou. Le groupe s'est associé de manière définitive avec un membre de la mafia, Ivan Romanov, pour être certain que leurs affaires ne seront en rien gênées par d’autres. Ce dernier a donné sa parole pour aider matériellement et humainement. Ses hommes sont engagés pour ramener lors de ventes, des hommes et des femmes pour qu'ils soient vendus au plus offrants lors de ventes aux enchères. Ces esclaves sont des étrangers ou des russes enlevés, ils sont retenus jusqu'à leur vente dans un endroit tenu secret de tous. Désormais cette grande « famille » qui se fait appeler « La Fratria » depuis des années a la main mise sur le tout Moscou coquin, la capitale libertine.


Rivalités, sensualité et règlements de comptes sont au rendez vous ! Rejoigniez-nous et choisissez votre clan ...






Revenir en haut Aller en bas
http://thedepraveddominance.forumdiet.netVoir le profil de l'utilisateur

►L'HISTOIRE DE LA FRATRIA | Une histoire d'amitié

Page 1 sur 1




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-